Migration des utilisateurs de Facebook (1/2)

migration utilisateurs facebookLes utilisateurs de Facebook commenceraient-ils à se lasser du réseau de Mark Zuckerberg ? C’est en tout cas une tendance de cette rentrée, au moment où l’on parle d’insatisfaction des utilisateurs de Facebook, d’invasion de Twitter par les ados, d’une montée des utilisateurs sur Google + …  Que faut-il ressentir à travers ce nouveau mouvement de foule ? L’avenir de Facebook est-il en danger ?

Facebook et son « presque » milliard

Avant toute chose, je pense qu’il est important de rappeler que le nombre d’utilisateurs de Facebook est toujours très impressionnant, il avoisine le milliard et assure donc une certaine marge de manoeuvre. C’est une véritable mine d’or, des millions de données collectées qui sont de plus en plus utilisées à des fins commerciales. Petit à petit les équipes de Mark Zuckerberg ont gagnées la confiance des internautes qui n’hésitent plus à renseigner leurs goûts, ce qu’ils écoutent, ce qu’ils lisent …

Mais voila, depuis son introduction en bourse, Facebook a tendance à laisser un peu de côté les internautes et leur satisfaction contre la quête absolue de revenus. A cette tendance d’insatisfaction des utilisateurs s’ajoute la montée en puissance d’autres réseaux sociaux attirant de nombreux d’internautes. On constate un nouveau phénomène de migration des internautes vers d’autres réseaux sociaux qui sont peut être plus adaptés à leurs besoins. Cela nous amène à nous poser des questions sur l’avenir du réseau social numéro 1 …

 

Fuir vers la liberté

C’est incontestable, Facebook est le réseau social numéro 1 en terme d’utilisateurs.  Il est rare de rencontrer quelqu’un qui n’y est pas présent, et ça dans toutes les tranches d’âges. On peut y trouver des avantages comme le fait de pouvoir avoir toute sa famille, retrouver des anciennes connaissances, stocker les photos des grands événements pour les rendre visible etc.

Mais il y a également des inconvénients, poster une publication sur Facebook c’est s’adresser à l’ensemble de son réseau « personnel » alors que le message n’est pas forcément adapté. Il devient difficile de communiquer sur Facebook car tout le monde y est et il n’y pas de gestion aussi évoluée que sur Google + et le système des cercles. Vous pouvez tout de même utiliser les « listes », mais je trouve que cette fonctionnalité n’est pas réellement intuitive.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle de nombreux jeunes fuient Facebook pour se réfugier sur Twitter afin d’y retrouver une audience plus limitée, plus jeune.

 

La menace Twitter

Il est difficile de comparer Twitter et Facebook car chacun de ces réseaux sociaux peut convenir à une utilité différente (cela fera sûrement l’objet d’un article à part entière). Cependant, de nombreux utilisateurs de la plateforme Facebook ont une utilisation compatible avec les fonctionnalités de Twitter. La volonté de s’exprimer au travers de nombreux messages courts à une communauté qui peut nous répondre instantanément. Qui n’a jamais eu dans ses contacts Facebook des gens qui passent leur temps à raconter leur vie au fil de la journée ? Avec Twitter cela devient possible de le faire au fil des heures et en plus l’impression d’être écouté paraît même plus importante que sur Facebook. Même si vos followers ne font pas attention à vos tweets, rien ne peut vous le prouver directement contrairement aux fameux Like de Facebook.

Ce type d’utilisateur peut donc se réfugier sur Twitter afin de pouvoir s’épanouir et publier des milliers de tweets sans vraiment être dérangé par la publicité (ni par l’ensemble des membres de leurs familles). Mais qu’en est-il des autres internautes qui utilisent Facebook pour stocker leurs photos, créer des événements, s’exprimer de temps à autres, partager des articles (etc.) ? Pour en avoir une petit idée, cette menace commence par un G et finit par un + ! Je vous laisse attendre quelques jours et la venue d’un nouvel article développant cette autre menace pesant sur Facebook.

 

Conclusion
Pour conclure sur cette première partie d’article, je pense que Facebook devrait réellement commencer à recentrer ses efforts sur les utilisateurs et non uniquement sur les investisseurs. Donner la parole aux utilisateurs ne pourrait qu’améliorer les relations et faire naître le sentiment d’être écouté par le nouveau géant d’internet. De plus, le monopole sur lequel Facebook était présent il y a quelques années n’est plus d’actualité, les internautes n’ont jamais été aussi prêt à se tourner vers un autre réseau social !

Autres articles qui pourraient vous intéresser sur le web :

– huffingtonpost.fr : Twitter nouveau terrain de jeux des adolescents

– Webmarketing&Com : Facebook serait-ce déjà la fin de l’épopée ou pas ?

– France-Amerique : Twitter gagne plus d’argent que Facebook

Mikael Witwer

Passionné par le Webmarketing depuis 2010, j'ai eu l’opportunité de me forger une vision 360° du e-commerce et du e-marketing grâce à mes expériences chez un e-commerçant et dans une agence de webmarketing. J'alimente ma passion par une veille régulière sur le web et profite de ce blog pour partager mes connaissances sur le Search Marketing, les réseaux sociaux et le web dans son ensemble !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire